>

2018-01-30T08:49:46+01:00

Les enfants face au danger des réseaux sociaux

Publié par lesmicmacsdemalova

 

On a beau faire de la prévention, discuter avec ses enfants de tout les dangers, nous ne sommes pas à l'abri que cela nous arrive un jour.

Ce jour est arrivé pour moi. A seulement 10 ans, ma fille a vécu une mauvaise expérience qui j'espère, aura eu l'effet d'un éléctrochoc.

 

Vendredi après-midi, je reçois un coup de fil en me demandant de venir de suite. Je me présente à la maman d'une amie d'Emma et je tombe des nues. Ma fille qui avait droit d'aller sur snapchat pour s'amuser à faire des filtres et envoyer à ses copines , ne fait pas que cela sur snap.

Les copines avaient ouvert un groupe de discussion. J'étais au courant et avait proposé plutôt une discussion sur messenger afin que je puisse vérifier de temps en temps de quoi elles parlent. Je lui avais expliqué que les discussions dans des groupes , c'était sympa mais ça pouvait vite tourner au harcèlement et que malheureusement sur snap ,les conversations s'effacent.

La maman m'a montré des captures d'écran qu'elle avait faite. A 10 ans, elles parlaient de suicide, d'aller visionner des vidéos d'explication " comment se suicider", il y'avait même des photos d'une fille qui se mettait un couteau sous la gorge.

J'ai filé chez moi direct, j'ai pris le téléphone d'Emma qui ,par chance, la veille n'y avait pas touché.Du coup, j'ai pu lire les conversations.

"Je me trouve moche, c'est moi qui doit me tuer"
"Je sais, je sens que je dois le faire. De toute façon, personne ne m'aime"

"Arrête, j'ai plus envie de parler (emoticon : couteau)"

"STP, ne te suicide pas , c'est à moi de le faire"

Complètement choquée, le coeur en miette, je ne savais même pas quoi faire, par où commencer.

Nous avons alerté l'école, immédiatement. La directrice a fait remonter l'info à toute l'équipe et au rectorat.Ils sont en train de mettre en place une sensibilisation aux dangers que peut présenter internet avec l'aide de leurs supérieurs dans les jours qui viennent.

Emma ? On en a discuté longuement et encore aujourd'hui.Elle a pleuré à chaudes larmes. 

Je m'en veux ! On s'en veut d'avoir pu bêtement croire qu'à 10 ans , on peut gérer une conversation avec de simples copines.

Elle sait que nous sommes des parents ouverts à la discussion. Nous lui avons demandé pourquoi elle ne nous avait rien dit sur la tournure de ce groupe. "J'avais peur que vous me fâchiez" ... Comme quoi, même ouverts, les enfants ont peur de nos réactions.

Les autres parents ? Certains ont eu une discussion avec leurs enfants et ont coupé, tout comme moi, tous les réseaux sociaux. D'autres, visiblement, ne se rendent pas compte de l'impact négatif.

Je me suis intégrée à leur groupe ,qui est toujours ouvert, sur snap.Je suis surprise, énervée de voir que certaines filles ( celles qui ont carrément poster des photos avec couteau) continuent à chatter sur le groupe.

Emma n'y a plus accès du tout. J'ai supprimé l'application et bloqué les filles les plus dangereuses . Le téléphone est interdit pendant 1 mois pour le moment et elle y aura droit petit à petit, près de moi, jusqu'à ce que je retrouve confiance en elle.

 

Et vous, comment auriez-vous réagi ?

 

Voir les commentaires

commentaires

Neodyme 02/04/2018 17:13

Internet dans sa globalité est un danger auquel chaque parent doit faire attention, même s'il ne faut pas privé son enfant d'y aller. En revanche les reseaux sociaux c'est une véritable plait. Là encore il ne faut pas que l'enfant y soit absent mais rapidement apprendre à alerter le parent dés qu'un soucis arrive.

Vinie 31/01/2018 10:52

Tim a 10 ans mais il n'a pas accès aux réseaux sociaux. Il joue juste à un jeu sur le FB de son père de l'ordi familial.
L'an prochain il aura sûrement un téléphone et je redoute tous ces réseaux sociaux auxquels il voudra avoir accès et qu'on ne pourra pas toujours contrôler...

Lucky Sophie 31/01/2018 09:26

Oh là là mais c'est dingue cette tournure des conversations ! Pas de réseaux sociaux ici, des mails et sms. Bon courage pour vous remettre de ce choc !

Les Caprices d'Iris 30/01/2018 12:02

Hello ma belle, j'ai vu ton post sur instagram et suis de suite aller lire ton article ici. Je t'avoue que je n'ai pas (encore) ce soucis mais j'y pense, je me dis mon dieu lorsque mes enfants , les enfants au général, seront grands, il y aura surement même pire qu'aujourd'hui. On ne peut pas être partout et surtout, on ne maitrise pas ce qui peut se dire en dehors de notre maison (école, copines, etc) et la pression du groupe déjà forte à cet âge là. et comme tu dis, même en étant ouvert, les enfants ont peur de nos réactions. C'est bien que l'école soit réceptive.

Caroline de laender 30/01/2018 11:44

Quel choc ..... C'est tellement difficile à gerer ...Ici mon plus grand a connu le harcèlement scolaire en classe de CM2 , à notre retour en France, année très difficile , où l'on s'est senti seuls , non soutenus,....jusqu'à ce que je porte plainte pour non assistance à personne en danger ....cela fait plus de 3 ans et mon fils a encore des séquelles ( angoisse, réveils la nuit et à 13 ans il redort avec une veilleuse depuis ) ....bref , tout cela pour dire qu'ici ils n'ont pas de téléphone, pas facebook , pas snapchat. ..rien , j'ai trop peur que cela recommence par le biais des réseaux sociaux.
Mais je pense que j'aurais reagi comme toi . .vous avez bien fait de prévenir de suite l'équipe de l'école ( et qu'elle soit réceptive surtout) et pour Emma je pense que la leçon qu'elle va tirer de cela la fera grandir et se méfier de tout cela.
On pense être ouvert à toutes discussions avec nos enfants et au final il y a tant de choses qu'ils n'osent pas nous dire .....bon courage , ce n'est jamais facile mais même la punition donnée lui fera du bien , c'est tellement grave les réseaux sociaux.
Bisous

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog